A l’instar de nos grandes entreprises qui s’affranchissent de plus en plus d’une production hexagonale, les petites sociétés comme Yikes font tout leur possible pour rapatrier leurs ateliers sur le sol français. Elles ont moins les moyens mais se démènent pour développer un commerce plus responsable. Pour y parvenir, la marque lance une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule.

Des cravates “à la française”

Cravates françaises Yikes Ties

Yikes c’est quoi ? Il est fort probable que ce nom ne vous dise encore rien aujourd’hui. Dans la myriade de marques qui fleurissent dans le monde la mode française, il faut réussir à s’y retrouver. Pourtant l’entreprise créatrice de cravate à de nombreux atouts dans sa manche. Elle propose ni plus ni moins des produits originaux avec l’ambition de désacraliser cet accessoire. Les cravates ont aussi le droit d’être tendances et portées à toute occasion non mais.

Un modèle de cravate de la marque française Yikes

Mais Yikes c’est aussi un partage de valeurs. L’entreprise se positionne comme “à la marge de ce que propose l’industrie de la mode”. Des produits de qualités, cousus mains en séries limitées dans une démarche éco-responsable et citoyenne. Pour l’instant produites dans leurs ateliers en Inde par des petits artisans, les cravates Yikes aimeraient faire moins de kilomètre pour atteindre le consommateur, du moins pour les produits conçus avec du tissu d’origine européenne. Un montant de 5 000 € est nécessaire pour amorcer leur transition. A l’heure d’aujourd’hui, déjà 40% de la somme a été récolté.

Un partenariat social

Fabrication d'une cravate dans l'atelier Handysoie

Pour son implantation en France, Yikes a fait le choix de collaborer avec Handysoie, un atelier de couture grenoblois. Un lieu d’échange entre des personnes valides et en situation handicap, aux savoir-faire variés. Un pas de plus dans la démarche sociale de l’entreprise, qui met un point d’honneur à respecter les conditions de travail des employés. 

Vous aussi si vous souhaiter soutenir le Made in France et le travail solidaire, mais aussi porter des cravates stylées et ainsi affirmer fièrement votre style décalé, n’hésitez pas à vous rendre sur la page du projet. De nombreuses contributions sont prévues pour les contributeurs.