RedE+, prononcez Red I, est une toute jeune marque de scooters électriques destinés aux professionnels de la livraison. Fondée il y a deux ans, les premiers véhicules arriveront en France dès le mois de janvier 2017. Ils ont pour but d’être proposés en remplacement des classiques scooters à moteur essence. Nous avons rencontré Valentin et Etienne, les deux jeunes fondateurs pour en savoir plus sur l’histoire de cette jeune entreprise.

En 2014, dans un énorme campus universitaire de Shangaï, Etienne est stupéfait par l’omniprésence des scooters électriques. A son retour en France il en parle à Valentin avec qui il a foulé les bancs de l’ICN (école de commerce de Nancy). Ils constatent ensemble que ce marché sur le territoire français n’en est qu’à ses balbutiements. Il y a donc une place à se faire pour peu d’y employer la manière. Armés d’une dynamique euphorique, que tout jeune qui se respecte se doit de disposer, et d’une rigueur apprise pendant leur formation dans la filière “Innovation Entreprenariat”, ils posent les premiers concepts de leur projet.

“On s’est positionné sur le marché des scooters électriques à destination des professionnels de la livraison du dernier kilomètre. C’est un sujet en plein développement aujourd’hui. Notre principal atout réside dans la batterie amovible et interchangeable qui permettra aux livreurs d’avoir des véhicules toujours disponibles.”

Le scooter électrique Rede +

Le scooter électrique Rede +

Un projet gagnant pour tout le monde

La batterie transportable est la pièce maîtresse de leur produit. Un peu comme la sauce tomate sur la pizza, mais ce n’est pas tout. Depuis deux ans Etienne et Valentin travaillent sans relâche pour mettre au point tous les détails et peaufiner tous les arguments. Ainsi, leur scooter sera disponible dans les concessions où les professionnels sont déjà clients. Cela évitera de modifier leurs habitudes d’achat. Le design a également été soigné en prenant en compte les préoccupations des livreurs.

“Nous n’avons pas fait un scooter à notre gout. Mais plutôt une machine qui répond aux besoins et aux contraintes du domaine de la livraison. Par exemple, un petit détail qui a son importance, le Top Case intégré dispose d’un petit coussin pour améliorer le confort du livreur. On s’est dit aussi qu’au-delà de l’aspect écologique, l’intérêt du professionnel est avant tout économique et nous présentons donc des tarifs intéressants.”

Et oui, cerise sur le gâteau ou plutôt pepperoni sur la pizza, le scooter RedE+, est à un prix très compétitif par rapport aux équivalents de la gamme. Bien sûr c’est plus cher qu’un modèle thermique. Mais Valentin et Etienne ont sorti les machines à calculer et réalisé un tableau d’amortissement. Pour faire simple, sur un an et une distance moyenne de 50km par jour, l’utilisation d’un scooter RedE+ est 500 euros moins chère qu’un scooter à essence.

“En terme de cout de l’énergie on est 10 fois moins cher. On a fait les calculs et sur des flottes de 80 scooters. Comme il en existe dans certaines grandes agglomérations. C’est 40 000 euros d’économie par an. Afin d’arriver à des prix aussi intéressants, nous n’avons pas raboté la qualité de notre modèle, mais optimisé toute la logistique de transport et de la re-livraison en France.”

Un atout de plus en faveur du scooter RedE+. Proposé à 2130 €HT, il bénéficie d’éléments mécaniques de qualité avec une batterie et un moteur Bosch. Une marque réputée pour sa fiabilité. Arriver à un tel compromis n’a pas été simple. Mais pour la fabrication du deux-roues, Etienne et Valentin ont réussi à convaincre une grande entreprise chinoise. Il aura fallu quand même de bons arguments et une grosse dose de culot pour que les deux jeunes nancéiens arrivent à un accord avec ce géant chinois.

“Nous connaissons bien la culture asiatique. Nous ne sommes donc pas arrivés avec un paquet d’argent en disant ‘on veut ci, on veut ça le moins cher possible’. On a expliqué qu’on ne partait de pas grand-chose. Mais qu’on avait bien étudié le marché, qu’on avait des ambitions intéressantes et un business model déjà bien rodé. Ils ont apprécié notre approche qualité et notre vision à long terme du travail avec eux.”

Pour résumer, les avantages du scooter RedE+ sont une batterie amovible assurant des livraisons sans “pannes sèches”, une disponibilité dans les concessions habituelles des livreurs et un rapport qualité prix vraiment très compétitif. Une machine parfaite ? Quasiment puisque l’on peut ajouter à cette liste le caractère évidement éco-responsable. Un scooter électrique c’est zéro bruit et zéro émission de particules polluantes.

“Notre but c’est de démocratiser l’utilisation du deux-roues électrique et développer l’éco-responsabilité. Les normes écologiques des scooters thermiques sont très anciennes. On fait notre geste par rapport au problème de la pollution. Bien sur, nous sommes conscients qu’on ne va rien révolutionner. Mais on se voit comme une goutte d’eau qui tombe dans une mare. On espère faire pleins de remous.”

Après deux ans de travail acharné alternant difficultés déprimantes et joies euphorisantes, Valentin et Etienne ont réussi une grosse partie de leur pari fou. Le scooter RedE+ est belle et bien une réalité et les premiers modèles vont arriver dans les concessions en janvier 2017. La balle est maintenant dans le camp des professionnels. Les deux jeunes nancéiens leur offrent la possibilité de faire rentrer la livraison l’ère de l’éco-mobilité. A eux de ne pas rater la proposition.

RedE+ possède tous les ingrédients d’une success story et risque bien de faire parler d’elle dans un avenir proche. Alors lorsque vous vous ferez livrer votre prochaine pizza, tendez bien l’oreille, vous n’entendrez peut-être pas venir le scooter.

Si vous êtes curieux allez sur  : red-e-motor.fr