Le café est une de ces boissons universelles qui, quelque soit l’endroit du monde où vous vous trouvez, est synonyme de chaleur et convivialité. D’ailleurs les endroits publics où le se rend pour se désaltérer entre amis ne s’appellent pas vin, bière ou limonade. Non, on appelle cela des cafés !

Mais derrière cette appellation unique : café, coffee, kawa, Qahwa, Kopi, Kahve se cache une multitude de provenances (Amérique du Sud, Asie, Afrique), de subtiles nuances de l’arabica et du robusta et d’innombrables préparations (expresso, cappuccino, turc, …).

Une plante tropicale

Les graines de café sont contenues dans les fruits du caféier. Et pour s’épanouir le caféier a besoin d’humidité et de chaleur. C’est pour cela que les principales culture de cette plante se situe dans les régions tropicales du globe. L’Ethiopie semble être à l’origine de cette plante, mais pour des raisons économique, le plus grand producteur de café dans le monde est le Brésil, devant le Viet Nam, l’Indonésie, la Colombie et … l’Ethiopie. La production totale pèse près de 10 millions de tonnes par an ce qui équivaut à plus de 2 milliard de tasses, ce qui satisfait tout juste la demande (source Usine Nouvelle). A noter que depuis peu la Chine est entrée dans le cercle des pays producteurs de café et que son importance pourrait bien croître prochainement.

Café Arabicas ou robustas

Pour faire court, disons qu’il existe deux grandes espèces de caféiers, les arabicas et les robustas. Les arabicas plus subtils en nuance et moins chargés en caféine représentent plus de 70% de la production mondiale. Sans être de grands experts, il est assez facile de faire la différence entre les deux. Le robusta est plus amer et plus corsé. Attention à votre estomac si vous êtes un grand buveur de café !

Difficile de s’y retrouver dans toutes les variétés d’arabicas. Si vous êtes amateur et que vous souhaitez découvrir d’autres arômes que les classiques Carte Noire, Lavazza et autres Maisons du Café, il faudra vous rendre chez un torréfacteur. Parmi les crus qui mettent l’eau à la bouche et frétiller les narines dès que l’on entend leur nom, on peut citer le Blue Mountain cultivé en Jamaïque, le Moka du Yémen, le Kenya AA, le Supremo de Colombie et le Bonifieur de la Guadeloupe. Il en existe tellement d’autres qu’il vous faudra du temps pour tout goûter. Mais attention à votre porte-monnaie car les prix des paquets de 250 g peuvent vite s’envoler au dessus de 10 ou 20 euros.

Ce qui est étonnant c’est que le café le plus cher du monde est un … robusta. Le Kopi Luwak est en effet un café conçu avec des grains récoltés dans des excréments de civette, une sorte de gros chat des bois. Ca fait réfléchir…

Notre conseils pour explorer de nouvelles saveurs est de choisir parmi les produits issus du commerce équitable. Il y a de nombreuses variétés et votre achat contribuera à favoriser le développement économique des petits producteurs.

Bien déguster !

Forcément pour apprécier un bon café il faut respecter un certain rituel. On n’effectuera pas une dégustation comme on boit nos tasses quotidiennes aux heures de pauses et après le repas. Savourer un café commence par le choix de celui-ci. Se renseigner sur son origine géographique et son histoire. Pour cela les torréfacteurs sont des aides précieux. Ensuite dès l’ouverture du paquet humer les premières effluves. C’est à notre sens les meilleures et les plus concentrées. Fermer les yeux et imaginer le pays de provenance. Sans attendre, préparer la boisson en dosant parfaitement le café. Une cuillère à soupe pour un expresso et une cuillerée à café par tasse pour une cafetière filtre. On vous conseille les machines à grain qui permettent un dosage précis et une restitution encore plus intense des arômes. Utiliser de préférences des tasses en porcelaine plutôt qu’en verre ou en métal. Attendre une à deux minutes pour que le liquide soit à bonne température. Remuer légèrement et boire une petite gorgée en laissant quelques secondes le café se répandre sur toute la surface de la langue pour en ressentir les caractères acidulés, fruités, veloutés et doux. L’expérience est extraordinaire.

Alors maintenant pour un partage et un moment de convivialité avec vos amis, le café est votre meilleur allié. Et si vous ne savez pas que choisir essayez le Moka Sidamo ou le Papouasie Nouvelle Guinée Sigri, ce sera un bon début.

Tous à vos tasses !!