J’avais un cousin prénommé FELIX. C’était un lorrain vivant à la campagne en Lorraine depuis sa plus tendre enfance. Lorsqu’on se promenait dans la forêt avec lui, il savait à l’oreille, à l’écoute, reconnaitre le chant de tous les oiseaux qui virevoltaient d’arbre en arbre. Et la variété des arbres était riche. Il savait aussi les identifier.
Regarde tout là haut, à droite, sur la branche de ce chêne, c’est un geai que toi tu connais sûrement sous le nom de passereaux, écoute le ! »
A quelques pas de là :
Vite lève les yeux, il y a juste sur ta gauche un grimpereau. »

Disparition Oiseaux EuropeAvant de dire « C’était il y a bien longtemps … »

Et nous admirions Dame FORÊT majestueuse, tantôt inondée de soleil, tantôt abritée sous des feuilles de hêtres ou de frênes. Pendant d’autres promenades partagées avec FELIX, il nous demandait parfois d’avancer sans bruit parce qu’avant tout le monde il avait repéré un merle bien installé sur la branche d’un merisier. Il partageait son savoir en expliquant que le merisier c’était aussi « les cerisiers des oiseaux ».
Certains jours, en passant près des grands buissons , on prenait le temps de s’arrêter pour écouter le chant mélodieux d’un rossignol. Et plus près des habitations, des charmes formaient parfois des haies ou charmilles et on pouvait y voir des oiseaux comme le fameux ortolan. Ils sont rares les ortolans d’où une expression lorraine connue : « ne pas manger d’ortolan » pour préciser qu’un repas se veut « en toute simplicité ».
En souvenir de toutes ces notes de musiques éphémères mais quotidiennement renouvelées et offertes, il est possible de consulter le lien suivant :

Les oiseaux face au rendement économique

Mais, le temps passe et l’humain se sert sur cette planète sans trop réfléchir aux conséquences à plus long terme de ses choix. Dans nos granges il y a plus guère de rendez vous avec le passage des hirondelles. Nos printemps dans les champs sont plus silencieux, moins joyeux :

Il y a 1/3 d’oiseaux qui ont disparus et ce en 15 années seulement ! A l’échelle de la durée de vie de notre terre nourricière quinze années c’est si peu !

Les abeilles souffrent et meurent via les pesticides, l’azote, les insecticides, les herbicides. Au bord des champs, un déséquilibre menace LA VIE. La flore est modifiée. De même dans les plaines céréalières les oiseaux qui se nourrissaient d’insectes ne peuvent survirent. La population des oiseaux y est décimée. Les oiseaux qui vivaient dans des bosquets, des haies, dans la luzerne et les prairies ne trouvent plus de quoi se nourrir et de quoi installer leurs nids. Au nom de la « sacro sainte économie », les parcelles sont cultivées autrement. Depuis 2008/2009, l’obligation de pratiquer la jachère suivant la PAC (politique agricole commune) n’est plus recommandée ! Rendement oblige ! Economiquement le cours du blé s’envole !

Disparition Oiseaux Europe

Que faire chacun à son niveau ?

Il convient de convoquer certaines valeurs ancrées en nous comme le respect de la nature qui donne sans compter. Notre responsabilité individuelle c’est peut être aussi de renoncer à la nourriture « toujours moins chère », c’est aussi se laisser guider par une petite voix intérieure, la cohérence, et donc revenir à cuisiner soi même des produits plus sains cultivés sans OGM, sans pesticides, regarder les étiquettes, renoncer aux achats faciles, retourner sur les marchés de fruits et légumes frais ou / et trouver une AMAP près de chez soi
Combien de personnes dans notre entourage se désolent d’être réveillées bien trop tôt, par le chant naturel des oiseaux qui vivent encore dans nos espaces urbains (jardins, parc d’agrément,…). A l’origine, elles ont dépensé de l’argent pour acheter un réveil électronique qui imite le chant des oiseaux de façon synthétique, mais régulière et à l’heure programmée. Donc quand les vrais oiseaux honorent la levée du jour vers 5h du matin, une confusion existe et le consommateur de ce type de réveil bondit de son lit, conditionné et réveillé bien trop tôt par la nature. Il est contrariée car il souhaitait être réveillé artificiellement certes mais plus tard ! Ainsi à la levée du jour, il va refermer sa fenêtre en râlant et pour ne plus entendre les vrais chants des vrais oiseaux !

Disparition Oiseaux Europe

Où va l’humain pour préférer le chant artificiel d’un réveil matin payant au cadeau gratuit d’un chant joyeux et varié offert par les vrais oiseaux encore libres dans nos jardins urbains. Ces chants appellent, ou préviennent. Ils nous offrent un message, une douceur de vivre .
En voici quelques pépites :

Crédits photos : Pixabay