L’électro-mobilité, qui aura sans doute une place importante dans le paysage urbain de demain, fait son petit bonhomme de chemin. Si le Vélo à Assistance Electrique est leader sur ce secteur, les scooters et trottinettes peinent à conquérir un public qui se posent beaucoup de questions sur ces nouveaux moyens de transports. Mais l’audace et le courage de certains entrepreneurs donnent un coup de jus à ce marché très prometteur. C’est le cas de Martin Rognon qui, en ouvrant MRe-scooter à Besançon, compte bien électriser la Franche-Comté.

Votre activité de vente de scooters et trottinettes électriques a débuté en juillet 2018. Qu’est-ce qui vous a amené à commercialiser ces produits ?

En fait à la base, j’ai une activité de covering auto, moto et habitat. Il y a quelque temps mon père cherchait à remplacer son scooter thermique par un électrique. Il s’est rendu compte que personne ne commercialisait ce genre de véhicules dans la région, malgré les avantages de ce type de motorisation. De là a germé l’idée d’ouvrir une enseigne pour faire découvrir les scooters et trottinettes électriques. Mes parents et moi nous sommes conquis pas ces nouveaux moyens de transport et on aimerait que beaucoup le soit aussi.

« J’ai privilégié la durabilité mais aussi l’esthétique des produits »

MRE-Scooter Trottinette Electrique Besançon

Vous proposez les marques Niu, Faucon, Soco, Fatbee & Vionis. Pourquoi vous êtes-vous dirigé sur ces enseignes ?

A mes yeux il s’agit des entreprises qui conçoivent les véhicules les plus propres et les plus fiables en termes de qualité. Les motos Faucon roulent depuis plus de 10 ans en Chine, c’est un gage de fiabilité. J’ai privilégié la durabilité mais aussi l’esthétique des produits. Avec mon activité de covering sur des motos, je sais que cet aspect est important pour les clients. D’ailleurs ce qui les attirent le plus ce sont les marques Faucon, Super Soco et Fatbee qui proposent des deux-roues au design bien marqué. Et puis au niveau prix, par rapport à des équivalents thermiques il n’y a pas beaucoup de différence.

Vous êtes localisé à Besançon. Est-ce que vous constatez un essor de la mobilité électrique dans cette ville ?

Dans la commune, les vélos et les voitures électriques se sont beaucoup développés. Par contre on ne voit quasiment aucun scooter. Il y a bien les pizzaiolos qui commencent à livrer en électrique mais cela reste très confidentiel. Je pense que dans quelques temps cela va prendre de l’ampleur. Je sens que les gens sont de plus en plus curieux. Certains parents viennent avec leurs enfants pour choisir un scooter, mais je me doute bien que ce sont eux qui sont le plus intéressés. Je compte sur l’effet boule de neige. Il suffit qu’une ou deux personnes s’y mettent pour que les autres franchissent le pas. A mon avis cela ira assez vite. Pour l’instant autour de Besançon, je suis le seul dans cette gamme de produit et je crois que c’était le bon moment pour lancer MRe-scooter.

MRE-Scooter Trottinette Electrique Besançon

Si on veut faire bouger les choses et se promettre un avenir urbain moins étouffant il y a beaucoup à faire et tout le monde à un rôle à jouer. Avec MR E-Scooter, Martin Rognon pose sa pierre à cet édifice. Grâce à lui les habitants de Besançon et de la région vont pouvoir s’engager sur les voies de la nouvelle mobilité et commencer à dessiner les contours de la ville de demain. Une aventure qui ne fait que commencer. Alors Martin, pour la suite, tenez-nous au courant !

Crédit photos : MRe-scooter

Lire aussi : Niu, les scooters électrique et Les motos ZERO sont numéro 1