Du haut de ses 42cm, le Galuchon est un sac à dos stylé qui arbore des couleurs chaudes aux inspirations très urbaines. Mais ne vous y trompez pas, avec son look de titi parisien moderne, c’est en fait un vrai geek qui pourrait bien vous amenez au bout du monde. Explication avec Léa Galice, la cofondatrice de Galank.

Galuchon - Sac à Dos - Mobilité - Vélo

Léa et Fabien

Le Galuchon en mode lumineux

Joindre l’utile à l’agréable. L’expression ne peut pas être plus justifiée qu’avec cet objet de Galanck, la société fondée par Lea Galice et Fabien Plancke en janvier 2017. A la base il y a la volonté de concevoir un accessoire qui puisse favoriser le développement d’une mobilité active. On entend par là tous les moyens de transport qui nécessitent un peu d’effort, comme les vélos, les trottinettes, les gyropodes, … au contraire donc de la mobilité passive qui elle n’en nécessite aucun si ce n’est celui d’appuyer sur le klaxon et des gesticuler les bras quand un acteur de la mobilité active passe à proximité. Mais ne nous égarons pas. Utilisé donc par des millions de cyclistes, le sac à dos est déjà très pratique pour transporter ses petites affaires. En y ajoutant une dose de technologie, Galanck le transforme alors en véritable compagnon pour tous vos déplacements ‘Nous avons ajouté un service utile à l’intérieur du sac pour augmenter la sécurité de ceux qui se déplacent en vélo. Dans ce champ le plus important est le manque de visibilité des cyclistes sur la route. Nous avons donc intégré des bandes réfléchissantes et un module lumineux avec une technologie LED.’ Etre bien vu est presque une question de survie pour tous ceux qui empruntent les mêmes axes routiers. Et pour que la bicyclette soit considérée comme n’importe quel véhicule, Galanck a repris les codes couleurs de la signalisation lumineuse classique. Quand vous freinez, les LEDs rouges s’allument automatiquement à l’arrière du sac grâce à un accéléromètre. Pour tourner vous pressez une des bretelles et les LEDs oranges clignotent. Enfin les LEDs blanches permettent de voir et d’être vu. Un sac à dos parfait donc ? Pas encore tout à fait.

Galuchon - Sac à Dos - Mobilité - Vélo

Le Galuchon en mode connecté.

Galanck propose, pour l’instant deux modèles. Si ‘Le Just’ est un modèle de réflexion lumineuse, ‘le Smart’, lui, est un guide, pas spirituel mais routier, qui vous amènera là où vous le souhaitez. Grâce à une application de cartographie numérique reliée aux LEDs et aux vibreurs situés dans les bretelles le sac à dos devient un véritable copilote. Dans la pratique c’est simple, vous définissez votre trajet et vous commencez à rouler. Le logiciel intégré s’occupe de vous prévenir quand il faut tourner en faisant vibrer les bretelles à droite ou à gauche. Les clignotants se déclenchent également automatiquement dès que l’application le juge nécessaire. ‘C’est le système de cartographie qui définit le trajet mais on autorise la personnalisation pour que vous puissiez continuer à emprunter vos passages préférés. Nous travaillons aussi sur une procédure qui mémorise ces chemins afin que les itinéraires proposés correspondent le plus possible à ce que vous attendiez’. Le système apprend par lui-même, s’adapte à vos habitudes routières et s’améliore au fur et à mesure de son utilisation. C’est presque de l’intelligence artificielle à ce niveau, il ne lui manque plus que la parole. Un sac à dos parfait alors ? Pas encore tout à fait.

Galuchon - Sac à Dos - Mobilité - Vélo

Le Galuchon en mode confort.

Mais s’il est esthétique, lumineux, et qu’il bénéficie d’une électronique avancée, on aura vite plein le dos du Galuchon s’il n’est pas confortable. Et sur ce point Galanck a aussi été très vigilant en s’octroyant l’aide d’un ‘kinésithérapeute spécialiste du dos’. L’appui sur les dorsales plutôt que sur les lombaires, la répartition du poids par l’écartement des bretelles, le redressement des épaules par l’avant, un design morphologique, tout a été pensé pour le bien-être au quotidien. ‘Nos clients ont entre 20 et 60 ans. Si la tranche des 20-40 ans recherche dans le Galuchon le design et la technologie, les 40-60 ans eux vont apprécier l’aspect sécurité avec les lumières et surtout le confort.’. Le mal de dos étant le mal du siècle, l’ergonomie du sac est donc un facteur très important, surtout si on remplit le volume de 13L par des choses un peu lourdes comme un ordinateur.

Bref, si rien n’est parfait dans ce monde, le Galuchon est vraiment un objet exceptionnel. Le baluchon, son ancêtre, peut être fier de cette descendance dont l’objectif premier reste l’invitation au voyage. En y ajoutant des fonctionnalités connectées, Galanck participe au développement de la mobilité urbaine. Cela décidera peut-être certains à sortir leur vélo du garage pour affronter le bitume d’une façon plus sereine. Et si avec ce sac, Léa et Fabien avait enfin trouvé le moyen de réconcilier l’automobiliste et le cycliste, ce serait un grand pas pour la construction de la ville de demain. Ca vaut le coup d’essayer non ?

Crédits photos : Galanck

Galuchon - Sac à Dos - Mobilité - Vélo