Même si nous avons pris l’habitude de trier nos déchets et de nous rendre dans les différents points de collecte pour déposer nos bouteilles en verre, nos papiers et nos vieux vêtements, il reste encore beaucoup de chose à faire en termes de recyclage des produits de consommation courante. Charles Dauzet, fondateur de La Boucle Verte, a décidé de récupérer les canettes en aluminium et en acier pour leur donner une seconde vie. Un concept nouveau avec un impact écologique déjà positif.

Charles Dauzet La Boucle Verte Recyclage Canette

Les stats de la canette

Mais tout d’abord quelques chiffres sur cette petite boite en métal qui a déjà plus de 80 ans. En France, chaque seconde, 150 canettes sont consommées, soit près de 5 milliards par an. Ayons juste une petite pensée pour nos pauvres organismes qui, de leur côté, font ce qu’ils peuvent pour assimiler ces millions de litres de boisson alcoolisée ou sucrée qu’on leur fait ingurgiter. Mais là n’est pas le sujet de notre article. Pour en revenir au contenant, sachez qu’à peine 70% des boîtes sont recyclées, les autres (plus de 1,5 milliards) finissent à la poubelle entrainant des risques de pollutions bien connus. Et pourtant c’est l’un des produits les plus faciles à restructurer et quasiment à l’infini. C’est ainsi qu’avec 670 canettes en aluminium il est possible réaliser un cadre de vélo et avec 48 000 une voiture. Bon n’essayez pas chez vous, il faut quand même le matériel adapté.  Mais quand même, vous ne trouvez pas dommage de devoir encore défigurer la planète pour extraire des matières premières afin de fabriquer de nouvelles canettes alors qu’on pourrait recycler celles qui existent déjà. Mais alors que faire pour s’approcher des 100 % de collecte ? Pour trouver la solution, il faut se tourner du coté de Toulouse

Charles Dauzet La Boucle Verte Recyclage Canette

Le Can’ivor, espèce en voie d’apparition

En 2016 après ses études de commerce, Charles Dauzet se lance le défi de récupérer et recycler les canettes des établissements de restauration rapide de la ville rose. D’un pas décidé et avec la dextérité du bricoleur averti, il confectionne un collecteur à partir de gros bidons d’huile customisés qu’il nomme Can’ivor et qu’il dépose chez les restaurateurs convaincus de sa démarche. ‘Comme ils n’ont pas d’obligation légale pour le tri des déchets dans ce type d’établissement, je propose ce service gratuitement. Cela leur fait faire des économies en termes de gestion des déchets et leur donne une image positive’. Oui mais voilà, même si la récupération des canettes est très efficace, la revente aux ferrailleurs ne rapporte quasiment rien. ‘A titre d’exemple, 120 boites récupérées sont achetées 50 cts d’euros, soit le prix du sac poubelle.’ nous précise Charles qui à l’époque prend cette constatation comme un sérieux obstacle à son projet. Mais l’ingénieux entrepreneur s’auto-brainstorming et fini par trouver une solution faisant intervenir un troisième acteur, l’annonceur publicitaire. ‘L’idée est d’utiliser le Can’ivor comme support de publicité. Il est design, écologique et est placé à des endroits visibles par beaucoup de monde. Mon travail actuellement est de convaincre les annonceurs de l’intérêt d’être affiché sur les collecteurs’. C’est donc ainsi que Charles a inventé le média-recyclage, un concept simple mais qui se révèle gagnant pour tous les acteurs intervenant dans ce dispositif.

Charles Dauzet La Boucle Verte Recyclage Canette

Le média-reyclage de Charles Dauzet est gagnant pour tout le monde

Pour le restaurateur qui n’a pas d’obligation de tri, c’est une aubaine. Sans l’avoir même demandé, un collecteur est mis à disposition dans son établissement. Ce sont les consommateurs qui par leurs consciences averties de l’utilité du recyclage, déposent eux-mêmes les canettes dans le Can’ivor. La récupération hebdomadaire se fait gratuitement par La Boucle Verte. Et là les clients du fast-food se disent ‘Très bien ce restaurant et en plus écolo’. Simple.

Pour l’annonceur publicitaire, là aussi c’est une chance. Etre affiché sur un média-recycleur a plus d’un avantage. Au cas où vous ne l’ayez pas remarqué, la tendance est à l’éco-responsabilité et tout ce qui peut être lié au développement durable bénéficie d’une image très positive. S’afficher sur un Can’ivor c’est donc montrer que l’on est sensible à ce problème de société. Et puis niveau visibilité, les collecteurs sont plus efficaces que les énormes panneaux en bords de route que l’on regarde à peine en passant à côté en voiture. On se demande d’ailleurs pourquoi ils existent encore. Le Can’ivor, posé stratégiquement dans le restaurant ou sur la terrasse, est constamment visible des clients. Alors, en même temps que ces derniers dégustent leurs menus, ils s’imprègnent en douceur du message publicitaire placé dans leur champ de vision. Basique.

Pour la planète, et c’est sans doute là le plus important, l’impact positif est quasiment immédiat. Charles Dauzet, en se basant sur les rapports réalisés par l’ADEME a fait ce constat rassurant ‘1 kg de canettes recyclées permet d’économiser 7kg de CO2 par rapport à une extraction de la matière première. Actuellement, sur les 15 points de collecte, je récupère chaque semaine 30kg de canettes, ce qui fait économiser 210kg de CO2’. Pour compléter la démonstration et faire taire ceux qui ne manqueront pas de dire que dans ce calcul certains paramètres ne sont pas pris en compte, sachez que le cout carbone du véhicule utilisé pour se rendre dans les différents points de collecte est estimé à 1kg5 de CO2. Bref, le bilan reste largement positif. Trivial.

Charles Dauzet La Boucle Verte Recyclage Canette

Avec l’invention du média-recyclage, Charles Dauzet a trouvé le moyen de rendre le tri des canettes en métal économiquement viable. Un petit pas pour lui mais un grand pas pour le bien être de l’humanité. Et avec l’objectif à moyen terme de décupler les lieux de collecte sur Toulouse, on sent qu’on respire déjà mieux. Mais attention, que cela ne vous oblige pas à consommer encore plus de soda ou de bière. Rappelons-nous que la base de la gestion des déchets est d’en produire le moins possible. En attendant, on peut présager une belle et longue vie à La Boucle Verte

Crédits photos : Charles Dauzet – La Boucle Verte

Charles Dauzet La Boucle Verte Recyclage Canette