Apporter une fonction logistique au vélo et développer (encore plus) sa pratique en milieu urbain c’est le défi lancé par Renaud Colin, le fondateur de la jeune startup lyonnaise Addbike. L’idée est de proposer un système permettant de transformer une bicyclette en triporteur en quelques minutes. Cette invention nait dans la tête de Renaud à partir d’un constat très concret et d’un besoin partagé par de nombreux papas.

Renaud Colin, fondateur de AddBike

Renaud Colin, fondateur de AddBike

“Je cherchais un moyen de transporter mes deux enfants. J’ai essayé tout ce qui existait dans le commerce. Un siège à l’avant et un siège à l’arrière du vélo mais ce n’est pas très pratique, un tandem compliqué à manœuvrer, une remorque peu maniable et un triporteur cher et encombrant. Rien n’existait pour répondre à mon besoin. Alors j’ai décidé de le créer moi-même”

Cet ingénieux fils d’agriculteur, fort de ses diplômes et de son expérience dans les métiers liés à l’environnement s’est donc retroussé les manches et s’est lancé dans l’aventure de l’entreprenariat.

“A Lyon on a la chance d’avoir la formation Lyon Startup dont l’objectif et de nous faire découvrir le monde de l’entreprise qui est très riche et de nous aider à monter les premières briques. Un projet comme celui-ci c’est énorme. Par quel bout on le prend ? Comment on fait pour convaincre ? C’est un accompagnement nécessaire pour le début de de création d’une société.”

AddBike a été créé en mars 2015 et le produit ne sortira qu’en janvier 2017. Un temps qui peut paraître long mais qui est nécessaire pour la mise au point technique, la recherche de financement auprès des investisseurs et la mise au point d’une stratégie commerciale. Une campagne de crowfunding a permis de récolter 37000 euros, un succès encourageant qui montrent l’intérêt pour ce produit.

Le Boxpro d'Addbike

Le Boxpro d’Addbike

“Depuis le début on a de belles réussites et le produit est bien accueilli là où nous le présentons. Les retours sont positifs. L’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a financé la construction de 50 AddBike qui ont été testés en conditions réelles. Cela a facilité la mise au point de la version définitive qui sera commercialisée.

Il y a forcément des moments de doutes surtout au niveau du financement. C’est un projet très capitalistique. On est toujours à la recherche d’investisseurs pour augmenter nos capitaux. Ce n’est jamais gagné d’avance. Monter une société n’est pas anodin, c’est un vrai don de soi-même.”

La motivation, Renaud Colin la garde en grande partie grâce à son associé, Christophe Defaix en charge de la commercialisation et de la communication. Tous les deux ont en commun la conscience de la protection de l’environnement et aussi la passion des défis à relever. Et pour le coup, dans cette aventure on peut dire qu’ils sont servis. L’équipe Addbike s’est étoffé récemment avec l’embauche du premier salarié, Bastien Lafay qui s’occupe de la conception et de l’industrialisation. Trois énergies (renouvelables) pour garantir la réussite de ce projet qui concernera les “déjà” cyclistes, mais pas seulement.

“On aimerait bien à terme toucher les gens qui ne sont pas encore convaincus par le vélo, mais avec les retours d’utilisation, on pense qu’Addbike intéressera avant tout ceux qui sont déjà cyclistes réguliers. On vise aussi les professionnels. L’expérience avec l’ADEME a permis de voir que certaines sociétés ont des besoins dans ce sens. Notamment pour des déplacements courts inter-sites ou inter-entreprises. On a testé beaucoup de situations pour identifier les potentiels clients.”

Janvier 2017 sera une phase importante pour Renaud Colin et son équipe. L’envie, l’ingéniosité, l’énergie et le professionnalisme sont les facteurs qui, sans nul doute, garantiront le succès d’Addbike. Mais ce ne sera qu’un étape. Les trois associés ont déjà pleins d’idées en tête pour développer les “mobilités douces”. Mais chaque chose en son temps.

Présentation du module Add

Présentation du module Add

Pour en savoir plus sur AddBike : www.addbike.fr